Entretien avec les responsables de l’association Prométhée

Entretien avec les responsables de l’association Prométhée

Bonjour Jordan et Cindy ! Enchantée ! Alors tout d’abord, est-ce que vous pourriez décrire respectivement un peu votre rôle dans l’association ?

Jordan (vice-président et trésorier) : Oui bien sûr. Je m’occupe de tout ce qui est en lien avec l’argent, la gestion et la comptabilité. Et aussi le maintien du conseil ainsi que la gestion de l’association.

Cindy (secrétaire) : Moi je me concentre plutôt sur nos adhérents : leur envoyer des mails et des papiers.

D’accord, et est-ce que vous pourriez faire une petite présentation de votre association et nous dire quels sont vos projets ou vos activités du quotidien ?

Jordan : Prométhée est un relais pour les étudiants en Histoire, donc on garde toujours des liens avec les étudiants. On organise des voyages pour réunir les étudiants ensemble, comme ceux que dont on a récemment publié les photos sur la page Facebook (Page Facebook : Prométhée Asso) et aussi des visites au niveau de la Gironde. Ainsi que des bals « trad ».

Cindy : Un bal « trad » c’est un bal traditionnel. On a créé un groupe et ça se déroule après les cours. Ce semestre on en a déjà organisé un et ça s’est très bien passé, l’ambiance est plutôt sympa. Ça nous permet aussi de discuter d’autres choses ensemble en dehors des cours.

C’est un très bon motif de rassembler les étudiants ! Et d’ailleurs, je suis curieuse, pour le nom de l’association… Quelle est l’histoire derrière son origine ?

Cindy : Prométhée est celui qui a découvert la flamme et la sagesse, comme tu le sais peut-être (il a mal fini cependant), c’est pour ça que l’on nomme l’association ainsi depuis déjà un moment.

Jordan : Oui et l’idée remonte à 2003, le but étant de lier les étudiants d’Histoire de manière « humble ».

Est-ce que vous avez connu des problèmes financiers en tant qu’association étudiante ?

Jordan : Nous avons déjà reçu beaucoup de soutien de la part de l’UFR qui nous a fourni des subventions, par exemple pour le voyage de cette année. Donc grâce à ces aides, on cherche à organiser une association qu’on aime et qui nous tient particulièrement à cœur.

D’accord, c’est déjà bien quand on a des moyens pour réaliser ses ambitions. Et est-ce que vous avez des choses intéressantes à nous faire partager par rapport à l’organisation de ce voyage ?

Jordan : L’organisation d’un voyage est ce qui m’exige beaucoup d’efforts pour cette année. Parfois je dois parler anglais ou même allemand – que je parle très peu- pour négocier des détails. Donc ce sont des choses émotionnellement compliquées. Mais je pense toujours aux étudiants et aux professeurs qui nous accompagnent et cela m’encourage beaucoup à continuer le travail.

Quelle est votre perspective d’avenir pour l’association en cette nouvelle année ?

Jordan : En fait, on essaie d’attirer plus d’étudiants et pas seulement ceux en Histoire, donc on essaie de réunir le plus de gens possible. On souhaite que l’association puisse avancer sans cesse puisque maintenant elle marche très bien, et aussi pouvoir créer davantage de projets par rapport aux autres années.

Propos recueillis par Xiaohan Sun