On a testé pour vous : l’opéra
Crédit photo : www.opera-bordeaux.com

On a testé pour vous : l’opéra

Ellyn CAZAUBON

Beaucoup de préjugés peuvent planer autour de l’opéra et autant vous prévenir tout de suite : ils sont généralement infondés. Alors, essayons de le démythifier en faisant une liste de ces préjugés que l’on peut avoir si l’on ne connaît pas et voyons ce qu’il en ait réellement.

Préjugé n°1 : On ne comprend rien aux paroles

FAUX. Sachez premièrement que tous les opéras ne sont pas en italien et que, si jamais ils le sont, il existe un petit écran qui diffuse les paroles en français. Il existe une obligation de diffuser les paroles et ce, même si l’opéra est chanté en français.

Préjugé n°2 : C’est super cher

FAUX. Là je vous livre le bon plan pour tous les moins de 26 ans : si vous allez acheter votre place la veille ou le jour même, elle vous reviendra à 8€ seulement. Et ce, en fonction des places disponibles évidemment, mais vous pouvez avoir la possibilité de trouver une place au parterre !

Préjugé n°3 : Aucune action/ scénario ennuyant

VRAI ET FAUX. Certes si l’on essaie de comparer un livret d’opéra à un scénario de film comme James Bond, l’action ne pourra vous paraître qu’inexistante. Mais il est important de rappeler que le but de l’opéra n’est pas d’avoir un scénario digne des plus grands réalisateurs mais de montrer la virtuosité de la voix.

Préjugé n°4 : C’est long et chiant

VRAI ET FAUX. La plupart des opéras durent aux alentours de 3h, ce qui est certes assez long. Pour autant, il existe des opéras moitié moins longs et, à l’inverse, d’autres beaucoup plus longs. Le temps d’un opéra ne dépend que des volontés du compositeur.