Tous mobilisés

Tous mobilisés

Crédit photo : NousToutes  

Depuis plusieurs années, les femmes parlent. En ce samedi 21 Novembre, elles sont appelées à dénoncer les violences sexistes et sexuelles qu’elles subissent parfois continuellement. L’organisme NousToutes appelle à une mobilisation massive et en ligne dans le but de faire réagir les institutions, mais aussi chaque citoyen. Mobilisons-nous !   

Des violences qui durent  

Les violences faites aux femmes ont toujours existé. Les femmes subissent continuellement des remarques sexistes, sont violentées parce qu’elles sont des femmes, sont discriminées. Qui n’a jamais été sifflé dans la rue, qui n’a jamais été interpellé sur sa tenue jugée provocatrice, qui n’a jamais été insulté parce qu’elle ne répondait pas positivement à des avances, qui n’a jamais subi de harcèlement sexuel, qui n’a jamais reçu de dickpick, ces photos dans lesquelles les hommes font abstraction de tout consentement. Le pire acte de violences restant les féminicides. Ces meurtres sont, depuis quelques temps, dénoncés sur les murs de nos villes. En 2019, ce sont 152 femmes qui ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint.  Ces nombreuses violences ne sont, la plupart du temps, pas suivies de sanctions. Dans certains cas, la victime n’a pas souhaité porter plainte, souvent par peur de représailles. Dans certains cas, la plainte n’a pas abouti. Dans d’autres cas, la plainte n’a même pas été prise en compte ; la victime subissant alors de nouvelles violences.  Dans tout ce capharnaüm, l’organisme NousToutes tentent d’apporter des réponses et des aides aux victimes. Des numéros d’urgence destinés aux enfants ou femmes victimes sont visibles sur leur site Internet.   

Une journée de mobilisation 

Le 21 Novembre aura lieu une journée de mobilisation en ligne contre les violences sexistes et sexuelles. Cette journée aura pour objectifs de sensibiliser, d’interpeller et de former toute la population.  Des actions de sensibilisation, via les réseaux sociaux, vont être mises en place. Ces actions prendront notamment la forme d’affiches. A cela s’ajoutera des interpellations. Le gouvernement et les institutions seront dans le viseur de NousToutes. Les femmes derrière cet organisme pensent que ces personnes ne font pas bien leur travail et elles souhaitent dénoncer leur inaction.  Des formations, via l’application Zoom, seront également disponibles. Toutes les personnes souhaitant y participer seront les bienvenues. Au programme de ces formations, il y aura des sujets tels que la culture du viol ou « comment accompagner une victime de violences ».  Des lives militants et féministes sur Instagram auront également lieu. De 9h à 20h, il vous sera possible de suivre, en direct, des interventions de personnalités du milieu féministe et militant comme Alice Coffin ou Grace Ly.   

Pour participer à cette journée de mobilisation, NousToutes vous donnent rendez-vous sur Instagram et sur leur page Internet.  

Cette journée de mobilisation souhaite offrir à toutes les personnes victimes de violences un lieu où parler, où dénoncer, un lieu où pleurer aussi et se recueillir parfois. Cette journée va avoir pour objectif de faire entendre la voix des personnes qu’on n’écoute pas, ou du moins pas suffisamment.

Léa Duclaud