Un nouvel espoir

Et si des masques conçus spécialement pour la pratique sportive nous permettaient de réhabiliter nos précieuses salles de sport ? L’idée fait son trou depuis un moment maintenant et plusieurs acteurs du sport tels que Salomon ou Décathlon développent leurs propres prototypes. Avant de pouvoir être mis en vente, ils doivent néanmoins être validés par l’Agence Française de Normalisation (AFNOR).

C’est le samedi 13 février que l’Afnor, L’Union Sport et Cycle ainsi que le ministère chargé des Sports ont présenté un guide d’exigences à respecter par les industriels qui souhaitent développer et commercialiser un masque dédié à l’activité sportive. Roxana Maracineanu, la ministre des sports, a marqué le début d’une nouvelle étape dans le combat en faveur du sport pour tous contre la Covid-19 et dans un même temps, pour la future réalisation des masques dédiés à la pratique sportive. Une initiative qui a débuté dès juin 2020 sous l’impulsion de Décathlon qui, avec l’équipe de rugby du Racing 92 (Top 14), le concours du CHU de Lille et l’IRBA (laboratoire R&D du Ministère des Armées), a lancé une pré-étude dans l’objectif d’identifier les paramètres qui permettent la pratique du sport avec le port d’un masque. Dans un communiqué, Décathlon décrit que son « premier prototype est conçu à partir d’un complexe de tissus (propre à Décathlon) en polyester recyclé, déjà utilisé lors de la conception d’autres produits. Les composants ont été adaptés et retravaillés, avec un jeu de brides (élastiques et boucles de réglage) pour assurer un maintien optimal lors des mouvements. Lors de sa commercialisation, le masque sera proposé en plusieurs tailles adultes et destiné à diverses disciplines sportives (d’extérieur et en salle). Conformément au référentiel, le masque sera lavable au minimum 10 fois ».

Aujourd’hui, la célèbre marque de sport Salomon a déjà mis en vente son masque sportif conçu en collaboration avec deux autres enseignes issues de la région Rhône-Alpes : Chamatex et le groupe Zebra. Le prototype est apparu le 15 février dernier et existe sous deux modèles : un pour le ski et un pour la course. Du côté de Décathlon, le masque sportif conçu par le géant du sport en France a obtenu l’homologation nécessaire afin de lancer la production de ce produit très attendu dans le monde du sport. Le début de la commercialisation des masques est prévue et espérée pour la fin du mois de mars. À l’image de ces derniers, pas moins de dix autres marques attendent l’homologation de leurs propres masques. Malgré l’avancée dans le développement de ces masques, la ministre des sports Roxana Maracineanu a tenu à ne pas donner d’espoir quant à une éventuelle réouverture rapide des salles de sports : « il ne faut pas perdre de vue que la gestion de cette crise doit se faire dans une logique à long terme. Dès que la situation sanitaire permettra de reprendre le sport dans des lieux fermés, c’est important que l’on ait les outils comme ces masques pour ne plus les refermer et ne plus imposer ces contraintes à notre secteur, qui est indispensable dans le quotidien des français ».

Baptiste Fauthoux